25.3.19

Brexit. La Grande-Bretagne se déchire entre des options réactionnaires


Theresa May est dans l’impasse et les représentants de différentes options réactionnaires sont à l’affut. Cela n'annonce rien de bon pour les travailleurs et les classes populaires.
Philippe Alcoy

23.3.19

Paris. Didier Lallement, le nouveau préfet du « tout répressif »


Didier Lallement arrive avec la double tâche de mater la contestation Gilet Jaune et de « mettre de l’ordre dans la maison policière », et ce avec une main de fer.
Philippe Alcoy

4.3.19

Algérie. Bouteflika promet un mini-mandat, une manœuvre qui ne dupe personne


Essayant de gagner du temps Bouteflika propose, en cas de victoire, d’appeler à des élections anticipées auxquelles il ne se présentera pas. Une manœuvre trop grosse qui ne semble convaincre personne.
Philippe Alcoy

1.3.19

Victoire ouvrière chez Audi Hongrie. « Nous espérons que notre grève rendra les travailleurs plus unis »


Après la victoire éclatante des ouvriers d’Audi Hongrie en janvier dernier nous avons contacté leur syndicat qui a accepté de répondre à nos questions.
Philippe Alcoy

16.2.19

Révolution hongroise de 1956. Sandor Kopácsi à propos des purges dans l'appareil d'Etat


Sandor Kopácsi a écrit un très bon livre-témoignage sur son expérience personnelle en tant que préfet de police de Budapest pendant de la révolution hongroise de 1956, Au nom de la classe ouvrière (1979). Au contraire de ce que beaucoup affirment souvent, Kopácsi n’a pas vraiment « pris parti pour la révolution ». Il a pris parti pour l’aile « réformatrice » de l’appareil stalinien, dirigée par Imre Nagy. Cependant, son livre représente un excellent témoignage depuis l’intérieur de l’appareil d’Etat et du parti. Et cela non seulement pendant la révolution elle-même, où l’on peut voir la peur qui envahissait beaucoup de dirigeants staliniens face à la mobilisation massive de la jeunesse et de la classe ouvrière à Budapest en octobre-novembre 1956 ; le livre de Kopácsi dresse également un tableau limpide de la période de la « terreur » qui régnait en Hongrie avant la mort de Staline en 1953, y compris dans les hautes sphères de l’appareil d’Etat. Ci-dessous je reproduis un extrait du chapitre « Vous êtres innocents mais… », où Kopácsi montre la violence de la persécution et la répression contre les « titistes » au sein de l’appareil étatique après le « schisme » de 1948 entre Staline et Tito. A partir de ces mots on peut imaginer la violence contre les ouvriers et paysans ; il n’est pas étonnant que lors de la révolution des travailleurs aient déversé leur haine contre les membres de la police politique. 

Philippe Alcoy

1.2.19

Audi Hongrie. Éclatante victoire des ouvriers après une semaine de grève!


Une victoire sur toute la ligne pour les ouvriers d’Audi Hongrie qui risque d’impacter l’ensemble de la classe ouvrière hongroise et celle de toute la région.
Philippe Alcoy

26.1.19

El próximo campeón de la Superliga argentina podría salir de Florencio Varela


Defensa y Justicia, el Halcón de Varela, le ganó sobre la hora a San Lorenzo de Almagro y logró treparse a lo más alto de la tabla de posiciones, esperando el resultado de Racing. Histórico para este humilde club.

Philippe Alcoy

17.1.19

Consolation de rats


Philippe Alcoy 
 
Certains préfèrent pleurer, affalés sur un quai de métro. D’autres crachent. Et comment ! Des glaires bien chargées, préparées dans la bouche, avec les joues gonflées, puis le projectile est lancé. Avec violence. Contre autrui. Contre celui d’en face ; contre celle d’en face ou d’à côté ou de derrière. Car on déteste les autres ; on se déteste. Même si on ne se connait pas ; peut-être parce qu’on ne se connait pas. Peu importe.

14.1.19

Syrie. Pourquoi Trump menace de « dévaster économiquement la Turquie » ?


Trump a menacé de « dévaster économiquement » la Turquie si elle attaquait les kurdes en Syrie. Derrière ces menaces se cache avant tout le besoin de maintenir les équilibres régionaux que la défense des alliés américains.
Philippe Alcoy