25.3.17

Non M. Mélenchon, la Guyane n’est pas la France mais une colonie française !


Alors qu’un mouvement social de grande ampleur paralyse la Guyane, au milieu d’un blackout médiatique, Jean-Luc Mélenchon a exprimé sa solidarité avec la mobilisation ainsi que… son attachement à la France coloniale ! 

Philippe Alcoy

24.3.17

Video. Argentine : la dictature et les « vols de la mort »


Aujourd’hui, 24 mars, c’est 41e anniversaire du dernier coup d’Etat en Argentine, le plus sanglant de son histoire. Une opportunité pour revenir sur l’une des techniques d’extermination les plus néfastes du régime militaire : les vols de la mort.

Philippe Alcoy

23.3.17

Brésil. Mobilisation contre la réforme des retraites, premier recul du gouvernement


Le président brésilien a annoncé que les fonctionnaires des États fédéraux et les agents municipaux ne seront pas touchés par la réforme des retraites. Une tentative de diviser les travailleurs mais aussi un recul face à la mobilisation.

Philippe Alcoy

22.3.17

Allemagne, le dernier pays où "l'alternance" droite-gauche marcherait encore?

 
Ce dimanche 19 mars, Martin Schulz a été élu, à l’unanimité, Président du Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD) et il se profile comme un rival sérieux face à Merkel.

Manon Véret et Philippe Alcoy

21.3.17

Le protectionnisme n’est plus un gros mot au G20

 
Après le G20 de ce week-end, les sirènes d’alarmes s’allument en Europe et à Pékin. Le protectionnisme n’est plus « à combattre ». Se dirige-t-on vers une fragmentation du marché mondial ?

Philippe Alcoy

16.3.17

Brésil. Journée de grève et mobilisations contre les réformes du gouvernement putschiste


Au milieu d’une crise politique profonde, une journée de grèves et de mobilisations contre les réformes antipopulaires du gouvernement illégitime de Michel Temer était organisée pour le mercredi 15 mars. Les travailleurs commenceraient-ils à répondre au virage à droite sur le continent ? 

Philippe Alcoy

8.3.17

Poussée de la grève générale en Argentine : les travailleurs chassent les dirigeants syndicaux


Philippe Alcoy 

La bureaucratie syndicale de la CGT argentine a été mise à mal lors d’une manifestation massive qu’elle-même avait convoqué. Alors que le gouvernement après 15 mois de mesures d’austérité est au plus bas dans les sondages et suite à une lutte importante des enseignants, les travailleurs espéraient que les dirigeants syndicaux arrêtent une date proche pour une grève générale. Rien n’a été annoncé et les dirigeants ont dû s’enfuir escortés par le service d’ordre au milieu d’insultes et de jets d’objets des manifestants.

7.3.17

Vidéos. Violence sociale au Brésil : deux crimes terribles qui en disent long


Philippe Alcoy

Ces derniers jours au Brésil, des images aberrantes de deux crimes emblématiques de la violence sociale dans le pays ont choqué la population. Il s’agit des dernières images de Dandara Dos Santos, trans battue à mort par cinq hommes à Fortaleza au nord-est du Brésil, et celles du jeune João Victor, 13 ans, également battu à mort par un vigile d’une chaîne de fast-food quand il demandait de l’argent aux clients d’un magasin à São Paulo. Des scènes qui révèlent la brutalité de la société capitaliste brésilienne, profondément raciste, homophobe et inégale. 

Macédoine. Jusqu’où ira la crise politique ?


Philippe Alcoy
 
La crise politique en Macédoine rentre dans des eaux troubles. Très dangereuses et menaçantes pour l’ensemble de la région. Le président Gjorge Ivanov a refusé mercredi dernier de permettre aux sociaux-démocrates de former un gouvernement, car son alliance avec les partis de la minorité albanaise mettrait en danger « l’indépendance et l’intégrité territoriale » du pays. Un vrai véto anticonstitutionnel à la participation des partis albanais au gouvernement qui risque d’attiser des tensions interethniques et qui n’a pour but que de préserver le pouvoir entre les mains des populistes de droite du VMRO-DPMNE de l’ancien président Nikola Gruevski.

2.3.17

Ouverture des frontières : pas juste une mesure mais une lutte politique anticapitaliste


Philippe Alcoy

Quand la défense de l’ouverture des frontières et du droit à la libre circulation et installation n’est pas tournée en dérision par la presse dominante, on en parle comme s’il s’agissait d’une mesure qui pourrait se prendre « pacifiquement », suivant les règles normales du fonctionnement du régime politique. Autrement dit, de façon abstraite. Or, l’ouverture des frontières signifie avant tout une lutte politique sans merci contre l’impérialisme français, ses banquiers et les gros capitalistes.